Multiplier les données sur le tourisme

Multiplier les données sur le tourisme

L’une des principales fonctions de Destination Canada est d’aider l’industrie canadienne du tourisme en lui fournissant des données sur les consommateurs et les marchés. Sachant à quel point il est important pour nos partenaires d’obtenir rapidement des renseignements, nous avons récemment commencé à utiliser de nouvelles données sur les arrivées. Celles-ci portent sur les arrivées par véhicule en provenance des États-Unis et sont disponibles une dizaine de jours après la fin du mois.

De quoi est-il question?

Le Système intégré de gestion de la ligne d’inspection primaire (SIGLIP) utilise des caméras pour enregistrer l’information des plaques d’immatriculation sur les véhicules qui entrent au Canada à la plupart des postes frontaliers terrestres. Les données ainsi recueillies permettent d’en arriver à des estimations détaillées quant aux arrivées par véhicule selon l’État américain et le point d’entrée, et ce, avec une granularité quotidienne.

Les données du SIGLIP sont une ressource précieuse, parce qu’elles sont traitées dans les 10 jours suivant la fin du mois, comparativement à 6 semaines pour celles du dénombrement à la frontière. Nous avons ainsi une idée du nombre total d’arrivées des États-Unis, comme celles par véhicule en représentent habituellement 56 %.

Mais l’accès rapide aux données n’est pas le seul avantage du SIGLIP. L’information sur les États américains d’origine nous aide à mieux comprendre les tendances des arrivées par véhicule, alors que celle sur les points d’entrée nous éclaire quant aux différences entre un point d’entrée et un autre dans une même province. Et comme nous avons des données pour chaque journée, nous pouvons étudier l’effet des jours fériés et des fins de semaine.

Un bon indicateur du nombre d’arrivées

Le SIGLIP enregistre des données pour la grande majorité des arrivées par véhicule en provenance des États-Unis – on ne peut comptabiliser les arrivées des voyageurs NEXUS et de ceux entrant au pays par des points d’entrée où le système n’est pas installé, mais il s’agit là d’une faible minorité des arrivées au Canada. En 2017, les données du SIGLIP sur les arrivées pour des séjours d’une nuit ou plus représentaient environ 88 % de celles du dénombrement officiel à la frontière. Notons que les arrivées par véhicule n’augmentent pas toujours proportionnellement à celles par avion. L’an dernier, les arrivées par véhicule sont restées relativement stables, alors que celles par avion ont augmenté de presque 7 % par rapport à 2016. Destination Canada cible son marketing sur les voyageurs américains qui vivent dans une ville offrant un accès aérien direct au Canada.

Un bon indicateur du nombre d’arrivées

État d’origine

En 2017, les arrivées des États-Unis représentaient 69 % des 20,85 millions d’arrivées au Canada. Le nombre de voyageurs en provenance de certains États américains a ainsi surpassé le nombre de voyageurs venus de la plupart de nos autres marchés étrangers pris individuellement. L’un des principaux avantages des données du SIGLIP, c’est qu’elles nous donnent une meilleure idée de l’État d’origine des voyageurs.

Cependant, vu la façon dont l’État d’origine est déterminé, les données sont entourées d’un certain degré d’incertitude concernant les voyageurs qui utilisent un véhicule loué. Nous ne savons pas à quel point cela les fausse, mais nous croyons que le biais est relativement faible.

État d’origine

L’État d’origine des visiteurs varie en outre d’une province à l’autre, et les données du SIGLIP nous éclairent à ce sujet.

État d’origine

Point d’entrée

Nous avons aussi accès aux données individuelles de différents points d’entrée (124 au total en 2017). Ces données aident les organismes touristiques à mieux comprendre les réalités régionales, notamment quels points d’entrée sont les plus empruntés.

Point d’entrée

Échelle quotidienne

Nous savons que les jours fériés et les fins de semaine sont marqués par une augmentation des arrivées par voie terrestre pour des séjours d’une nuit ou plus avec les arrivées le vendredi et le samedi représentant plus de 47 % de toutes les arrivées par véhicule. Le SIGLIP fournissant des données pour chaque journée, nous pouvons étudier les changements pendant ces périodes. Quel effet ont Pâques, la fin de semaine prolongée de mai, la fête du Travail et ainsi de suite?

Échelle quotidienne

Vous trouverez les résultats de nos études sur les consommateurs et les marchés. Pour en savoir plus sur les données du SIGLIP et ce que nous en faisons, écrivez à info@destinationcanada.com.

 

Publication : 28 mai 2018

Nouvelles connexes