L’effet de Pâques

The Easter Effect

Le Canada a connu un mois de mars 2018 impressionnant quant aux arrivées des États-Unis, notamment en raison d’une forte croissance de 19 % du nombre d’arrivées par véhicule. Les données du Système intégré de gestion de la ligne d’inspection primaire (SIGLIP) sont un indicateur fiable des arrivées par véhicule des États-Unis.

Nos estimations préliminaires pour mars 2018 basées sur les données du SIGPIL différaient de moins de 1 % de la croissance réelle, et nous pouvons nous servir des mêmes données pour estimer le rendement d’avril 2018.

Que disent les chiffres? Malheureusement, les estimations pour avril cette année sont un peu moins idylliques qu’en avril 2017 et suggèrent une possible baisse à deux chiffres d’une année à l’autre.

March and April vary year-over-year

Grâce aux données du SIGPIL pour chaque journée, nous comprenons mieux ce qui provoque ces grandes variations d’un mois à l’autre. Cette fluctuation des arrivées par véhicule en mars et en avril n’a rien d’inhabituel.

March and April results are skewed by which month Easter falls in

Les arrivées par véhicule pendant la fin de semaine de Pâques sont presque deux fois plus importantes que pendant n’importe quelle autre fin de semaine. Étant donné qu’une grande partie des arrivées par véhicule pour une nuit ou plus ont lieu la fin de semaine, l’afflux supplémentaire de visiteurs équivalant à une fin de semaine additionnelle se traduit par d’importantes fluctuations d’un mois à l’autre.

L’effet de Pâques

Les données pour chaque journée nous permettent de dresser un portrait plus complet des arrivées par véhicule que les données mensuelles. En comparant l’année en cours avec les années passées, nous pouvons nous rendre compte de l’effet de Pâques sur les variations.

March and April results are skewed by which month Easter falls in

Pour cette raison, notre équipe des Renseignements sur les consommateurs et les marchés recommande de combiner les résultats de mars et d’avril pour analyser les arrivées par véhicule des États-Unis. Les faits montrent qu’une tendance similaire est observée dans d’autres pays qui célèbrent Pâques, notamment le Mexique et le Royaume-Uni. Nous analysons de manière similaire le rendement de la Chine en janvier et en février, fortement biaisé par la date du Nouvel An chinois.

Si l’on combine mars et avril et que l’on compare les données d’une année à l’autre, le nombre d’arrivées en 2018 est presque identique à celui de 2017 pour la même période, la variation étant d’à peine +0,2 %!

Arrivées combinées de mars et d’avril par véhicule pour une nuit ou plus des États-Unis d’après les données du SIGPIL
Année

Arrivées pour une nuit ou plus
en mars et en avril d’après
les données du SIGPIL

Variation annuelle
2016 784 600  
2017 770 750 -1,8 %
2018 772 105 +0,2 % (estimation)

 

Publication : 1 juin 2018

Nouvelles connexes